Siège de simulation de course : Comparatif et sélection du top en 2018

Avoir un volant et un pédalier efficaces, c’est bien, mais pouvoir les fixer parfaitement sur un siège de simulation course, c’est encore beaucoup mieux. Évidemment, au début, on fixe notre volant PC ou console sur un bureau ou une table, et on bloque le pédalier du mieux qu’on peut pour éviter qu’il ne bouge. C’est suffisant pour certains, mais pas encore assez réaliste, ni confortable pour d’autres.

Je vous propose de découvrir ici ma sélection des sièges de simulation course, avec le top du top, le bon rapport qualité/prix, et le système de fixation pour petit budget le plus efficace. Je vous donne ensuite quelques indications sur ce type de matériel, et des conseils pour faire votre choix.

Comparatif des meilleurs sièges et supports de simulation auto

Next Level Racing GTUltimate V2 Subsonic SRC 500 S Universal Pro Driving Simulator
meilleur siege simulation course siege simulation course avis siege simulation pas cher
Compatibilité marques Fanatec, Logitech, Thrustmaster Logitech, Thrustmaster Logitech, Thrustmaster
Possibilité d'ajout d'un levier de vitesse Inclus En option
Siège baquet
Prix €€€€€ €€€€ €€

Ma sélection des meilleurs sièges de simulation course

Next Level Racing GTUltimate V2 : Le top

meilleur siege simulation course Tu cherches le top du top pour ton installation de pilote virtuel ? Alors je pense qu’il ne faut pas fouiller plus loin. J’ai essayé ce siège pour la première fois lors d’un voyage à New-York, et je l’ai recroisé sur un stand de simulation à Paris. Les deux fois, je me suis dit : « Tu dois te le payer !». C’est vraiment de l’excellent matos, très robuste et vraiment pratique. On peut tout régler, la hauteur du volant, l’éloignement et l’inclinaison du pédalier, ou encore l’angle de l’assise.

Tous les volants les plus sérieux, que ce soit Fanatec, Logitech ou Thrustmaster, sont compatibles et se fixent dessus sans le moindre problème. Le siège baquet est vraiment confortable, bien rembourré là où il faut, et on va donc pouvoir jouer sans problème pendant plusieurs heures sans décrocher. Si tu le souhaites, il y a même la possibilité d’ajouter un levier de vitesse.

Le système est en deux parties, que l’on peut replier sur elles-mêmes, et ainsi on peut ranger facilement notre matériel, qui prendra toujours un peu de place, mais pas tant que ça. C’est un siège de simulation qui a vraiment de la gueule, on peut mettre les ceintures de sécurité si on a peur de l’accident, mais on peut aussi les retirer pour plus de confort. Le prix est élevé, mais les passionnés savent que quand on aime, on ne compte pas !

Vérifier le prix

 

Subsonic Siège de simulation SRC 500 S : Le bon rapport qualité/prix

siege simulation course avis On reste dans le haut de gamme, légèrement moins complet, mais aussi un peu moins cher. Ce siège très solide se monte facilement et accueille tous les volants Logitech ou Thrusmaster en quelques minutes, grâce aux trous déjà pré-percés. Le dossier se replie sur l’assise, et le support pédalier s’avance pour ranger le siège facilement et prendre le moins de place possible lorsqu’on ne l’utilise pas.

Le design est super, avec un beau siège baquet bleu et noir. Côté revêtement, c’est du simili-cuir d’excellente qualité, agréable au toucher et robuste. Tout le reste est en acier, forcément solide et prévu pour résister sans problème aux volants à retour de force les plus puissants. On peut tout régler, à savoir la hauteur du volant, l’inclinaison du siège, l’angle du pédalier et la distance des pédales. Idéal pour trouver le confort parfait !

C’est réellement un super siège, il manque simplement le support pour levier de vitesse qu’il faudra commander en option si on le souhaite. Il s’agit vraiment d’un siège de simulation très stable, qu’on devrait conserver pendant de très nombreuses années. À 500€ environ, on ne trouve pas mieux en terme de qualité de réglage et de solidité.

Vérifier le prix

 

Universal Pro Driving Simulator : Le top à petit prix

siege simulation pas cher Tu as peu de place à la maison et un tout petit budget ? Alors ce support est sûrement parfait pour toi ! À moins de 100€, tu vas pouvoir fixer ton volant et ton pédalier de la meilleure des façons. Très facile à ranger, il se replie complètement sur lui-même et prend autant de place qu’une planche à repasser pliée. C’est clairement l’idéal pour un petit appartement.

Lorsqu’on joue, les patins stabilisent parfaitement le support, et la structure métallique est suffisamment solide pour qu’on s’énerve un peu au volant. On peut régler la hauteur du volant et l’éloignement des pédales, même si les réglages sont plus courts que sur les modèles cités plus haut. Bien sûr, il faudra se trouver un fauteuil ou une chaise adapté. Un fauteuil de bureau fera parfaitement l’affaire, et pour peu qu’il soit confortable, on se sentira comme dans une berline de luxe, sans la ceinture de sécurité…

Le système est bien pensé, et même si ton volant n’a pas de possibilité de fixation par vis, mais seulement une pince, alors tu pourras le mettre en place sans le moindre problème. C’est pour l’instant le système que j’ai à la maison, ma copine refusant un siège plus grand dans notre appartement… J’en suis réellement très content et je le conseille à tous les petits budgets et à ceux qui n’ont pas beaucoup de place.

Vérifier le prix

 

Pourquoi acheter un siège de simulation de course ?

Tous ceux qui ont déjà utilisé un volant avec retour de force le savent déjà, une installation solide est indispensable pour le confort de jeu et le plaisir de conduite. Si on joue sur un écran PC, une fixation sur le bureau peut être suffisante, mais lorsqu’on a un grand écran, voir même 3 écrans, alors la mise en place de notre matériel sera forcément plus compliquée.

Ainsi, on peut posséder le meilleur volant de l’univers, avec un pédalier de fou et un levier de vitesse magique, ils ne seront pas utilisables dans les meilleures conditions sans un excellent support parfaitement adapté. Les plus bricoleurs peuvent se monter un siège convenable, en récupérant un vieux siège de voiture et en assemblant quelques pièces de bois, mais ils feront difficilement mieux que les équipements sim-racing que proposent actuellement de nombreux fabricants.

Une fois bien installé dans ce type de fauteuil de simulation, le volant et le pédalier parfaitement fixés, vous n’aurez plus aucune excuse si vous n’améliorez pas vos temps et si vous restez toujours derrière quelques uns de vos amis. Être parfaitement à l’aise pour tenir son volant, et avoir les pédales qui ne glissent jamais, c’est l’assurance de rester pleinement concentré sur votre course et donc d’améliorer vos performances.

Comment choisir son siège de simulation de course ?

Le choix d’un siège de simulation passe forcément par une petite analyse de son budget. Il y a des équipements à tous les prix, du simple support sans siège à moins de 100€, à un modèle ultra complet monté sur vérins pour simuler les remous du véhicule ou les courbes dans les virages, jusqu’à 4 000€. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas forcément celui qui achètera le siège le plus cher qui finira tout en haut du podium.

Les critères de sélection d’un siège de simulation auto

Après avoir consulté votre banquier, ou vos parents… Vous devrez réfléchir à la partie technique de votre futur support. Voici donc quels sont les critères qu’il sera nécessaire de prendre en considération.

La solidité de la structure

C’est évidemment primordial. Peu importe le prix que vous mettez dans votre matériel, vous espérez sûrement le conserver le plus longtemps possible. C’est pourquoi je vous propose, plus haut sur cette page, des systèmes de fixation qui ont déjà fait leurs preuves. Une fois votre volant et votre pédalier en place, même si vous êtes un bourrin au volant, votre siège doit résister à votre frénésie…

Le confort d’utilisation

Bien sûr, vous êtes un geek (si, si, sinon vous ne seriez pas en train de lire cette phrase…), et vous jouez donc pendant plusieurs heures à vos jeux de course favoris. Vous devez alors être bien installé, pour éviter de vous faire mal au dos, ou d’avoir des douleurs au niveau du fessier.

Pour ça, le choix du siège (sur un support avec siège) est clairement crucial. La plupart des fabricants proposent des sièges baquets, certains plus rembourrés que d’autres, avec une assise et un dossier assez tendres. D’autres sont plus rigides, durs et on aura tendance à avoir envie de sortir de notre siège assez régulièrement, ou à trop remuer une fois qu’on sera en place.

Mais le confort, c’est aussi une question de réglage. Plus on va pouvoir adapter le siège à notre morphologie, et plus ce dernier sera agréable pour nous. Le réglage de la hauteur du volant est présent sur quasiment tous les supports, mais certains permettent de gérer un peu l’inclinaison. Si le siège est posé sur des rails, alors on va pouvoir régler la distance des pédales, ce qui est réellement primordial, que ce soit pour le confort, mais aussi pour la vitesse d’action.

Sur certains sièges, il est également possible de régler l’inclinaison du pédalier et donc d’être plus à l’aise pour pousser sur les pédales. Enfin, on aura généralement la possibilité de régler l’angle du dossier, certains joueurs apprécient d’être bien droits, alors que d’autres vont jouer presque allongés (des feignants souvent…).

La compatibilité avec votre volant

Bien évidemment, votre futur siège doit pouvoir accueillir votre volant. Désormais, les fabricants proposent généralement des supports qui peuvent accueillir tous les volants les plus sérieux du marché, et les concepteurs de volants font aussi en sorte que leur matériel soit compatible.

Il n’y a donc pas vraiment de crainte à avoir, mais il est tout de même préférable d’être vigilant. On trouve quelques marques qui ne fabriquent que pour les volants Logitech par exemple. Ce sera cependant annoncé clairement sur la fiche produit du support en question.

L’ajout d’un levier de vitesse

Il y a fort à parier, qu’après avoir acheté tout ce matériel, vous aurez peut-être envie d’ajouter un levier de vitesse, pour que la simulation soit encore plus complète. Si vous l’envisagez, alors vérifiez avant de passer commande, que le siège de simulation permette l’ajout d’un support supplémentaire pour placer votre pommeau. On trouve des supports indépendants pour levier de vitesse, mais qui ne sont pas aussi stables qu’un support intégré au siège.

3, 2, 1 partez !

Vous avez évidemment le droit de choisir un support qui vous plaît, esthétiquement parlant. Le look ne doit cependant pas être le premier des critères, et la robustesse ainsi que le confort devront toujours primer. Une fois parfaitement installé dans votre siège de course, je vous promets qu’il vous faudra peu de temps pour améliorer vos chronos.

Gardez bien en tête qu’un support bien entretenu pourra être conservé pendant de nombreuses années, et vous pourrez très probablement placer d’autres volants plus perfectionnés dans le futur. C’est donc un investissement qui vaut réellement la peine d’être fait, en tout cas si vous êtes un véritable amateur de simulation automobile.

Concernant l’entretien de votre siège de simulation course, il faut simplement vérifier que toutes les vis soient parfaitement serrées, afin d’éviter de créer du jeu sur les différents supports. Vos mouvements et ceux d’un volant à retour de force pourront avoir tendance à desserrer quelques vis, et donc si vous êtes un gros joueur, je conseille une vérification assez régulière. Personnellement, je jette un œil tous les week-ends.

On peut aussi vérifier que le siège glisse toujours bien, que tous les systèmes de réglage, comme les inclinaisons du dossier ou du pédalier répondent bien, ainsi que le réglage en hauteur du volant. Il peut être utile de graisser légèrement quelques parties pour éviter des frottements ou des grincements qui pourraient à la longue finir par abîmer le matériel.

Enfin, selon la matière du dossier et de l’assise, il sera parfois nécessaire de passer un coup d’éponge savonneuse, voir même de retirer complètement une housse déhoussable comme c’est le cas parfois, et la nettoyer complètement. Il n’y a pas de secret, si vous voulez conserver pendant longtemps un matériel qui coûte tout de même assez cher, alors il faudra en prendre soin !